L'enfer au paradis

Un mois en Mongolie, l'été 2017.

L’origine de cette aventure est due à un cadeau de noël 2016.
Manon et Baptiste, partis en vélo sur la route de la soie, offrent à leurs proches un billet d’avion factice pour n’importe où sur leur route.
Bingo, du tac au tac je dis : LA MONGOLIE
Ça faisait 20 ans que j’y pensais. Il suffit souvent d’un coup de pouce pour le faire.
Quelques obligations administratives avant le départ :
            - Passeport biométrique
            - Visa Mongol
            - Permis de conduire international (option)
Après 13h de vol avec escale à Francfort nous nous posons sur la piste du seul aéroport Mongol capable de recevoir les longs courriers (B767) à Oulan Bator (УЛААБААТАР)
Ouland Bator, ville sans âme, pollution digne de Paris, circulation assommante.
Départ vers le Gobi. 10h de train, mais il était inconcevable de ne pas y aller. Après une semaine dans le sable et la ‘garrigue’, retour à la capitale pour réserver les billets aller de bus pour l’ouest.
Ayant lu que dans les provinces du nord-est de la capitale prévalait le touristique, autant l’éviter.
Un mois, c’est long et c’est court !
Un pays aussi vaste mérite, si on le supporte physiquement, un an de découvertes.
Fin de la validité des visas, reprendre l’avion et rentrer.

Heureux d’y aller, heureux d’en revenir !
Au delà des images bien réelles qui nous font rêver de ce pays, il y a la vie.
Ici pas d’agriculture, pas d’industrie. Il ne reste que l’élevage et ses produits dérivés.
Dans la steppe on ne trouve que des gens joviaux et généreux, surpris de croiser des blancs et heureux de les inviter dans leur yourte pour passer un moment et ‘déguster’ leurs productions.
Ils ont un raisonnement simple du déroulement de la vie et n’ont aucune idée des questions que les sociétés de consommation occidentales se posent.

La suite : le 17 février à la mairie de Landes le gaulois à 20h30
(Prenez un stylo, pipe mongole à volonté)


 

Samedi 17 février 2018 à 20H30
MAIRIE DE LANDES-LE-GAULOIS

Entrée libre et gratuite


 

Fin